L'AgglO

Budget 2015 de l’AgglO : l’AgglO met en oeuvre son plan pluriannuel

390 millions d’euros, c’est le budget volontariste voté pour 2015, dans un environnement économique particulièrement défavorable avec, pour les collectivités locales, une forte baisse des dotations de l’Etat, baisse qui s’accentuera jusqu’en 2017, selon les annonces gouvernementales. Pour l’AgglO, la perte de recettes s’élève à 4,1 millions d’euros par rapport à 2014.

En parallèle de la perte de recettes, le budget 2015 de l’AgglO tient compte d’autres décisions nationales qui imposent simultanément une hausse de dépenses pour les budgets locaux, avec notamment, la revalorisation des traitements d’une partie des agents de la fonction publique et la montée en charge du Fonds de Péréquation entre collectivités. Ces décisions nationales représentent de l’ordre de 0,4 million d’euros de dépenses supplémentaires.

Toutes choses égales par ailleurs, la perte de ressources pour l’AgglO s’élève à 4,5 millions d’euros par an à compter de 2015, ce qui correspond à une diminution de 30% de sa capacité d’autofinancement, que seul un effort important de réduction des dépenses courantes et de baisse des frais financiers, dans la durée, peut compenser.

Établi dans ce cadre d’une forte contrainte budgétaire, le budget 2015 respecte toutefois la stratégie définie dans le cadre du Projet d’AgglO, avec un gel des taux de fiscalité locale, une baisse en valeur des dépenses courantes (-2%), un effort d’investissement important (+32 millions d’euros par rapport au budget 2014) et la poursuite de l’objectif de désendettement de l’AgglO sur le mandat.
Le budget 2015 traduit concrètement la volonté des élus communautaires de maîtriser les dépenses courantes, de maintenir un fort niveau d’investissement
durant ce mandat, au niveau du précédent (hors tram) et d’assurer la qualité du service public pour les habitants et les entreprises de l’AgglO.

La volonté de poursuivre le désendettement

A fin 2014, la dette de l’AgglO s’élève à 538 millions d’euros, contre 580 millions d’euros fin 2013. L’objectif est de poursuivre le désendettement en 2015, avec un objectif de ramener la dette à 530 millions d’euros fin 2015 et à 430 millions d’euros en 2020.

L’opération phare du projet d’agglomération : le projet Interives - ex Dessaux (14,9 millions d’euros)

Ce projet porte l’ambition de créer un nouveau « morceau de ville » à proximité de la gare des Aubrais, avec à terme des logements, des activités, des équipements et des animations.

Une priorité pour le développement économique, l’aménagement des parcs d’activités, l’innovation et l’enseignement supérieur (23,3 millions d’euros)

Parmi les projets économiques de 2015, figurent en particulier l’aménagement de la ZAC des Guettes au nord de l’agglomération et de la ZAC de La Saussaye au sud, ainsi que les travaux accompagnant l’implantation d’enseignes internationales qui renforceront l’offre commerciale et génèreront de nouveaux emplois.

En termes d’innovation, outre le soutien aux pôles de compétitivité, l’AgglO initiera en 2015 le projet d’aménagement d’une pépinière dédiée au numérique sur l’ancien site Famar « Le Lab’O », dans le quartier Saint-Marceau à Orléans, dans le cadre d’un projet de labellisation « French Tech ».

À l’issue de la reconstruction de l’IUT sur le campus d’Orléans La Source, l’implantation d’un nouveau pôle d’enseignement supérieur fera l’objet d’une première étude en 2015, dans le cadre du développement du campus universitaire sur le site Hôpital Porte Madeleine.

Performance des infrastructures et des réseaux (16,5 millions d’euros)

Après l’achèvement des projets structurants du précédent mandat, les investissements 2015 concerneront des travaux de renforcement des réseaux d’assainissement comme la rénovation de la chambre à sable à Orléans afin d’éviter les sur-débits d’eaux pluviales en Loire. En matière de voirie, les investissements permettront de poursuivre l’embellissement et la sécurisation des entrées de ville et des grands axes structurants (aménagement de la liaison RD2020/RD97, de la RD2020 Nord et Sud, des boulevards de Châteaudun et Saint-Vincent).

Proximité et mobilité au cœur des préoccupations de l’AgglO (9,5 millions d’euros)

L’AgglO renforcera en 2015 ses actions en faveur de la réduction des déchets, du développement du recyclage et du réemploi et poursuivra l’installation de bornes textiles et la mise en oeuvre d’un dispositif de collecte en porte à porte des déchets verts.

Par ailleurs, dans le domaine de la mobilité, l’AgglO poursuivra sa stratégie de développement et de promotion de l’usage des transports publics, en améliorant l’intermodalité, le confort et l’accessibilité au réseau Tao, ainsi qu’en luttant contre la fraude et les incivilités. Des investissements significatifs sont programmés en 2015, tels que la construction d’une nouvelle station de tramway à proximité du nouvel hôpital d’Orléans La Source.

L'AgglO

Tout savoir sur le budget 2015 de l'AgglO

Pour tout savoir sur le budget 2015 de l'AgglO, consultez le Mémo budget 2015.

L'AgglO

Qui finance l'AgglO ?

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

L'AgglO

Les dépenses par compétences

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.