Les choix du SCOT

Un engagement résolu en faveur du Développement Durable

Dans le prolongement des engagements nationaux en faveur du développement durable, l’agglomération souhaite, à travers l’adoption de son schéma de cohérence territoriale, s’engager résolument dans le cadre de la stratégie nationale de développement durable, définie par le Gouvernement lors du « Grenelle de l’environnement ».
Pour répondre au défi posé au monde et à chaque collectivité publique, l’agglomération fait siens les objectifs et les ambitions que s’est fixé la Nation, et notamment :

  • lutter contre le changement climatique, notamment par la diversification des sources d’énergie, le développement des énergies renouvelables, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et par un développement des économies d’énergie,
  • préserver la biodiversité et les ressources naturelles,
  • contribuer à un environnement respectueux de la santé de tous.

Les collectivités territoriales qui agissent sur le territoire de l’agglomération orléanaise, devront, dans chacun de leurs champs de compétence, veiller à inscrire leur action dans le cadre du développement durable. Elles devront œuvrer de concert avec chacune des communes qui composent l’agglomération et s’appuyer sur le dynamisme en la matière initié par la Ville d’Orléans.
Ainsi, ce schéma de cohérence territoriale intègre systématiquement la nécessité de mener une action résolue, rapide et exemplaire en matière de développement durable. Cette action repose, pour l’agglomération orléanaise, sur cinq axes forts :

  • s’engager en faveur d’une logique urbaine de densification raisonnable : limiter l’extension de l’aire urbaine, éviter le mitage et la destruction des paysages ruraux,
  • favoriser les modes de déplacements urbains les moins polluants (transports en commun, déplacements en mode doux) : réalisation de la seconde ligne de tramway, développement des pistes cyclables, extension du dispositif Vélo'+,
  • protéger la biodiversité à l’intérieur de l’aire urbaine et en périphérie, veiller à une préservation de la ceinture boisée et des espaces naturels à forte valeur écologique (grand projet Loire - Trame verte),
  • mener une action volontariste en matière de protection de l’eau, notamment en matière d’assainissement, en matière de protection de la Loire et de ses affluents (construction de deux nouvelles stations d’épuration – celle de La Source, achevée, et celle de l’Île Arrault, en cours),
  • favoriser un développement économique compatible avec le développement durable : intensification des efforts de recherche et d’innovation en matière de protection de l’environnement, réduction des exclusions.